La journée avait si bien commencé...

Un mardi, notre premier jour de la semaine juste toutes les 2 avec Suzanne, une journée à son rythme, un moment qu'à nous.

Un petit déjeuner avec une douce personne, une jolie illustration pour ma Suzanne, un doux moment entre filles comme je les aime.

...

et le rendez vous chez la pédiatre, les souvenirs qui pulvérisent le cœur en moins de 5mn, les cris de ma Suzanne et nos larmes à toutes les 2.

Rien de grave pourtant, que se passe-t-il? Je n'arrive pas à lui faire manger de la purée ou de la compote, elle n'avale pas. Un petit soucis de parent avec un petit bébé, si banal.

Oui mais voilà, ce moment de sa petite vie qu'on aimerait tant oublier, cette hospitalisation à 1 mois nous explose encore une fois en plein coeur, en plein corps.

Cette petite hospitalisation qui a eu tant de conséquences, pour cette maman que je suis qui n'était pas trop stressée par les médecins, me voilà presque chaque semaine chez la pédiatre. Le congé parental pour permettre à Suzanne de passer son premier hiver loin des microbes de la crèche (entre autres...).

On aimerait oublier mais c'est la, comme à chaque rhume qu'à Suzanne et Gaspard qui demande si elle va aller à l'hôpital  sa petite sœur. Comme Suzanne qui hurle dès que le docteur l'examine. Comme Suzanne qui ne porte rien à sa bouche, qui mange un peu parce qu'il faut bien, qui n'a aucun plaisir avec l'oralité.

Alors, oui ce n'est pas bien grave, il y a toujours pire. Mais aujourd'hui, mon cœur de maman pèse lourd comme ses sanglots si longs à apaiser.

Ajoutons à cela un reflux, l'alimentation est compliquée pour Suzanne.

La pédiatre nous envoie voir une orthophoniste, à suivre...

Des mois que je rumine des mots sur tout ça, c'est brouillon, ça part dans tous les sens mais c'est là.

Après toutes ces émotions, elle a bien mérité sa longue sieste ma Suzette.

 

En photos, le petit espace de Suzanne dans leur chambre avec la jolie illustration de Gersande qui n'attend plus qu'un cadre. Vous pouvez retrouver son travail si doux et délicat sur Instagram @lesyeuxfripons 

DSC_0369

DSC_0373