Dimanche dernier, c'était mon anniversaire, 28 ans.

Le 15 novembre, c'est toujours une date importante. J'y pense quelques semaines avant. Je regarde ma date d'anniversaire sur les dates de péremption avec un petit bon du coeur. Cette excitation d'une journée rien qu'à soi depuis le toujours de ma vie.

Mais la semaine dernière, cette journée était bien particulière. Le coeur lourd, l'envie de rester sous ma couette et de ne surtout pas mettre le nez dehors.

Ces évènements si tristes, si inquiétants, juste à côté de chez nous. Les sirènes et les hélicoptères une bonne partie de la nuit, peu de sommeil depuis ce vendredi 13 Novembre 2015. Des larmes et des mots qui ne sortent pas.

Bien sûr, rationnellement, je le sais, ça existe, ici et ailleurs. Rationnellement, je sais qu'un accident peut nous arriver, je sais qu'on ne maîtrise pas grand chose. Je le sais. Mais je ne comprends pas. Et depuis, j'ai le coeur et le fond du ventre bien lourd. Comme un rappel permanent de cette vie qu'on ne maîtrise pas.

Mais bon sang, qu'est ce qu'on a comme chance! Parce que nous aujourd'hui, nous sommes ensemble, nous sommes entourés par les gens que nous aimons et c'est une chance incroyable. Quelque chose que l'on réalise encore plus. Et qui fait peur... tout peut s'arrêter... Bon... ça tourne en rond... la vie qui tourne et qui continue...

J'ai eu besoin comme beaucoup d'autres, de calme et de silence ces derniers jours.

Et puis, ça continue, demain mon petit nuage aura 19 mois. J'étais en train de préparer mon article et puis je n'ai pas eu envie de revenir ici avec ces photos de mon petit bébé. Mais plutôt avec ce weekend dernier. Ces moments où j'étais entourée par les personnes les plus proches de mon coeur.

Ce 15 novembre, j'ai eu 28 ans, j'ai soufflé mes bougies et pensé si fort aux victimes de Paris et d'ailleurs. J'ai perdu une bonne dose d'insouciance et j'ai réalisé la chance que j'avais.

En écrivant ces lignes, je me dis bon sang que cela peut paraître égoïste un tel éloge à notre chance mais je reste entièrement convaincue qu'avec tout l'amour que l'on peut avoir autour de nous, dans lequel nous pouvons nous ressourcer, nous pourrons plus facilement nous tourner vers les autres.

DSC_0011

DSC_0004

DSC_0006

DSC_0010

DSC_0008

DSC_0017

DSC_0028