Aujourd'hui c'est l'anniversaire de Mme Plume, l'occasion de parler un peu plus d'elle. Vous avez déjà vu son nom se glisser par-ci, par

Mme Plume, c'est mon amie, c'est cette relation qui avec pudeur nous apporte son petit quelque chose qui fait qu'à chaque fois que nous nous voyons ou pensons l'une à l'autre, c'est une évidence.

Et parce que Mme Plume fait déjà partie de nos vies à Mr Nuage et moi, autant qu'elle est une grande place dans la future vie de notre bébé en étant sa marraine ;-)

Mme Plume est éducatrice de jeunes enfants comme moi mais aussi une artiste. J'avais envie de partager avec vous quelques photos de ses tableaux et un texte de Philippe Venault qui mettra de plus jolis mots que moi sur son travail.

Vous pouvez retrouver Mme Plume sur Julie Thomas Création

 

Variations coloréees, 2007

2007

 

Painting de Philippe Venault

Des onze plaques intitulées "Variations colorées" peintes par Julie Thomas en 2007, jusqu'à la série de ces toiles judicieusement nommées "Rosea femina", "Octopus" et "Points à la ligne", une même conviction s'impose. Julie Thomas réaffirme avec force, l'acte de peindre comme une revendication essentielle, comme une valeur presque morale de l'activité artistique.

Dans les "Variations colorées", le motif figuratif, brisé, rangé, contraint, aligné en segments géométriques, déployait sa force tout au long des plaques disposées les unes à côtés des autres.

Comme dans un mouvement arrêté, le paysage, le tremblement de l'air, le frémissement de l'eau, emprisonnés dans le métal au ras du périmètre de son support, sans espace, faisait corps avec lui, ne laissait rien échapper.

Figurer et en même temps, se punir du figuratif, l'asphyxier. Il y avait quelque chose de cela.

Aujourd'hui, dans le travail présenté, la toile s'affiche, le support s'offre au motif qui n'est plus figuratif. la lumière règne. Sur des fonds où le blanc vacille, le mouvement des "Rosea femina" et des "Octopus" s'exprime. La trace tourne, oscille, ondule en boursoufflures colorées, ou jette ses coulées de lave peintes. Ici, rien de contraint. Comme dans un ventre, le motif respire, éclate en bulles aléatoires, en tentacules joyeuses, glisse en valse, ou ondule en lignes, d'un bord à l'autre de la toile. S'en dégage alors le sentiment curieux d'une liberté trouvée, au-delà de la technique.

Des fibrilles colorées de bleus sombres, de violets précieux jusqu'aux bulles éclatantes de vermillons joyeux, un mouvement organique et lumineux nous emporte d'une toile à l'autre, parfois par de courts polyptiques. Autant d'ivresses poussées par ces "Points à la ligne" dont la succession serrée nous invitent au voyage. Ouvrez les yeux sur la révélation d'un espace esthétique ou s'expose sans pudeur l'acte de peindre, acte bien plus mystérieux qu'il n'y paraît.

 

Points à la ligne, 2013

Points à la ligne 2013

points2 2013

Détails des Points à la ligne

IMG_0918 (1)

IMG_0919 (1)

IMG_0920

 

Rosea Femina, 2013

Rosea Femina

Rosea3 2013

Rosea4-details 2013

 

Et les deux tableaux que nous avons à la maison, Gymnopédies, 2012

Gymnopédies 2012

Et un triptyque, Ballet, 2012

Ballet 2012

 

C'est peut être les hormones de la grossesse mais ces 2-3 mots pour toi et ces photos m'ont toute émue ;-)